Comment devenir pâtissier après 40 ans ?

05 novembre 2018
PâtisserieOrientation
Devenir patissier
Cela fait déjà bientôt 20 ans que vous travaillez et vous faites le bilan. Suis-je encore motivé par mon travail ? En ai-je fait le tour ? Ne suis-je pas passé à côté de mes rêves ? S’il ne faut pas sous-estimer l’exigence du métier de pâtissier, la reconversion reste possible via une formation professionnelle accélérée et diplômante, le CAP.

Qu’est-ce qu’une formation professionnelle ?

La formation professionnelle permet de se former à une activité alors qu’on est déjà employé et qu’on ne relève plus de la formation initiale propre à l’étudiant post bac. Selon son ancienneté dans l’entreprise, un employé cumule des heures de formation sur son compte personnel de formation (CPF) qui lui ouvre droit au financement d’une formation (DIF).

Financer sa formation professionnelle

Contrairement à ce que l’on peut penser, la formation professionnelle n’est pas très coûteuse et s’adresse aux personnes actives comme aux individus sans activité professionnelle.

Il existe différentes solutions pour financer son changement professionnel :

  • Pôle emploi peut aider à financer sa formation et assurer une partie de son salaire le temps de la formation si le projet professionnel du candidat est bien construit et motivé ;
  • Les régions et départements ont des dispositifs d’aides pour la formation professionnelle et l’aide à la reconversion ;
  • Le Compte personnel de formation (CPF) ouvre des droits à la formation et le coût de celle-ci sera assuré par un organisme de financement (OPACIF) ;
  • Si le candidat choisit de reprendre des études et choisit de les suivre en alternance, alors c’est son entreprise d’accueil qui se charge de financer la formation ;
  • Le candidat peut enfin solliciter des bourses et des aides au même titre qu’un étudiant.