Les 4 piliers de la pâtisserie healthy de Johanna le Pape

Les 4 piliers de la pâtisserie healthy de Johanna le Pape
15 octobre 2019
Eclat Johanna le Pape 1
Johanne le Pape l’assure, la pâtisserie de demain sera saine et transparente, « en résonance avec son écosystème ». Sacrée Championne du monde des Arts sucrés en 2014, elle se spécialise l’année suivante dans la pâtisserie bien-être. Aujourd’hui, elle parcourt le monde pour former et expliquer sa vision de la pâtisserie « où la gourmandise côtoie l’art du beau et du sain ». 

La pâtisserie saine et gourmande, une notion fondamentale

« De nos jours, on a envie de se faire plaisir, mais on a aussi envie de se faire du bien » aime répéter Zakari Benkhadra, une notion fondamentale pour le directeur d’Institut Culinaire de France. Selon lui, la pédagogie d’aujourd’hui, dans les écoles de pâtisserie, doit répondre aux envies des consommateurs : « manger bien et sain, faire plaisir au corps et plus seulement aux yeux. » 

Justement, la pâtisserie bien-être, Johanna le Pape en a fait son crédo en 2015, après avoir été sacrée Championne du monde des Arts sucrés l’année précédente.  « Une pâtisserie peut rester gourmande et très visuelle, tout en intégrant un nouveau pilier, celui du sain. » témoigne la professionnelle.  Elle assure : « Bien sûr, on ne peut pas dénuder certains produits comme le Paris-Brest qui ne serait rien sans crème. Mais sans dénaturer certains classiques, on peut retravailler des produits qui peuvent nous amener cette douceur sans nous culpabiliser. »

La pâtisserie healthy de Johanna le Pape 

Le secret de Johanna le Pape pour réussir un dessert ? « Allier pâtisserie, travail et respect du corps », s’interroger, sur les types de farine, de sucres, de transformation, travailler les fruits de saison. Proposer des pâtisseries « tonus, anti-fatigue, belle peau », des appellations « pas seulement marketing » rassure la pâtissière. Pour Johanne le Pape « la pâtisserie de demain sera transparente, les gens souhaitent savoir ce qu’ils mangent ». 

Chef consultante en pâtisserie, Johanne le Pape parcourt le monde pour expliquer son concept et sa vision de l’alimentation bien-être à 360° le plaisir reste la base de toutes ses créations. Un concept qui s’article en 4 piliers.

Une pâtisserie peut rester gourmande et très visuelle, tout en intégrant un nouveau pilier, celui du sain

1) Utiliser les produits de la Terre

« J’essaye d’enrichir ma pâtisserie avec tous les ingrédients issus de la Terre. Qu’il s’agisse des légumes, des herbes, des racines, des huiles essentielles… Je joue avec beaucoup de choses pour tenter de sortir du « diktat beurre-crème-farine-sucre. A mon sens, il est temps d’approcher la pâtisserie d’une autre façon ! »

2) Diminuer les gras et les sucres

« Pour rendre la pâtisserie plus légère, mais aussi plus intéressante sur le plan nutritif. »

3) Préserver les micronutriments

« Essayer de trouver des processus qui permettent de transformer la matière tout en préservant les micronutriments. J’utilise par exemple des cuissons douces. Je mène une vraie réflexion sur les produits que je vais utiliser, leurs bienfaits et la façon de les transformer la plus douce possible pour conserver ces bienfaits. Je mets l’innovation au service du bien-être. »

4) Produire peu de déchets

« Ou pas de déchets ! Ils sont nos trésors, et dans chaque réalisation j’essaye d’aller vraiment au bout du produit, par exemple en réintroduisant des épluchures réhydratées ou passées à l’extracteur de jus, ce genre de choses, pour utiliser le maximum des capacités du produit. Ouvrir le champ de la notion de durable et entrer en résonnance avec la nature qui nous entoure, c’est pour moi la nouvelle forme de luxe. Le luxe de demain, c’est réussir à valoriser tout ce qui nous est donné par la Terre. »

Sophie de Bernardi - ICF
14 novembre 2019

4 choses à savoir sur Sophie de Bernardi, cheffe pâtissière du Café de la Paix

Sophie de Bernardi a la bougeotte. Cette jeune cheffe pâtissière n’a pas trente ans, mais elle a déjà foulé les cuisines des plus grands restaurants, travaillé dans des étoilés et ouvert un hôtel-restaurant à Fontainebleau. Aujourd’hui et depuis près de deux ans, la talentueuse...

Kyung Ran Baccon - Institut Culinaire de France
13 novembre 2019

Rencontre avec Kyung Ran Baccon, cheffe pâtissière exécutive à Institut Culinaire de France

Vice-championne du monde de pâtisserie, demi-finaliste du concours Meilleur ouvrier de France Pâtisserie 2015, Kyung Ran Baccon, est une véritable globe-trotter. Originaire de Corée du Sud, elle a travaillé en Arabie Saoudite, à Las Vegas ou encore à Séoul. Aujourd’hui, elle est...

icf réunion d'information
13 novembre 2019

Séance d’information et d’orientation à Institut Culinaire de France Bordeaux

L’équipe d’Institut Culinaire de France Bordeaux est très heureuse de vous accueillir le mercredi 13 novembre pour une journée de présentation d’Institut Culinaire de France. Au programme de cet après-midi : information et orientation autour des métiers et des formations...

Portes ouvertes
Orientation